Haïkus du mois

Un choix de mes haïkus pour Mars 2020

 

matin de l’An –
une pellicule de glace
sur la vasque aux oiseaux

*

jour des Rois –
un pépin
dans sa clémentine

*

grisaille de janvier –
sur l’éphéméride suivre
l’allongement des jours

*

lambeaux de nuages
étirés par la bise
– les étoiles scintillent

*

grisaille de janvier –
l’opticien solde
ses lunettes de soleil

*

balade du dimanche –
dans chaque jardin guetter
un espoir de printemps

*

ciel gris sur la ville –
un vol de mouettes folles
au ras du bitume

*

clémentine du matin –
la coupure de mon pouce
se réveille

*

aube glacée –
le manche métallique
de mon rasoir

*

jour du Brexit –
deux pépins par quartier
dans ma mandarine

 

gorgée d’eau glacée –
descente du col
de la Croix Jubaru*

*

Epiphanie –
un pépin de clémentine
sous la dent

*

ciel du nuages roses –
un merle fouille le paillis
au pied de la glycine

*

dans l’eucalyptus
la lune immobile
et le vent fou

*

feu rouge –
le quartier de lune
s’est arrêté aussi

*

brouillard givrant –
le chèvrefeuille d’hiver
en éclaireur

*

soir d’hiver au canal –
l’éclair bleu turquoise
d’un martin pêcheur

*

matin de grand froid –
toute la vie du jardin
à la pointe d’un bambou

*

la pluie sur la vitre –
dans les jacinthes blanches
quelques points de rouille

*

allée des pêcheurs –
trois oies squattent la place
handicapé

(C) Damien Gabriels – Janvier / Février 2020
* col culminant à 99 m de haut sur le flanc du mont St Aubert, près de Tournai

 

Voir mes haïkus des mois précédents