Haïkus du mois

Un choix de mes haïkus pour Septembre 2018

 

montée ombragée –
un petit lapin assis
au milieu de la route

*

par endroits
la pelouse se souvient
avoir été prairie

*

brumes de l’anesthésie –
plus léger
de 350 grammes ?

*

perfusion –
je compte les gouttes
pour m’endormir

*

fin d’averse –
un moineau picore
une pâquerette

*

salade bio –
une chenille verte
dans le bac de lavage

*

petit tour de jardin –
les cris d’une mésange
m’accompagnent

*

compost –
le moineau cède sa place
à une pie

*

champions du monde !
le chant des cigales couvre
un klaxon lointain

*

bouquet final –
l’ultime détonation
dans la nuit noire

 

démarrage de la tondeuse –
un coup de vent courbe
les pâquerettes

*

silence du soir –
le chuchotis de l’eau
au pied des jeunes plants

*

salle de réveil –
par la porte coulissante
le soleil dans les arbres

*

fenêtre de la chambre –
des mésanges à cache-cache
dans le platane

*

lever du jour –
pas de grasse matinée
pour le moustique

*

soir d’été –
un insecte noyé
dans le bain d’oiseaux

*

chaleur matinale –
le cul d’un bourdon dépasse
d’une fleur d’agapanthe

*

odeur de paille sèche –
les lumières d’une moissonneuse
au fond de la nuit

*

nuit étoilée –
l’écho du feu d’artifice
entre les montagnes

*

à chaque rafale
les fleurs du laurier blanc
et les pleurs d’un bébé

(C) Damien Gabriels – Juin / Juillet 2018

 

Voir mes haïkus des mois précédents