Haïkus du mois

Un choix de mes haïkus pour Juillet & Août 2018

 

lundi de Pentecôte –
procession de fourmis
vers l’oisillon mort

*

brouillard matinal –
les battements d’une cloche
à ma rencontre

*

la pluie sur les tuiles
couvre le bruit
de mes pensées

*

petit matin –
la mine fripée
des fleurs du ciste

*

quartier chic –
une villa s’appelle
« Propriété sous surveillance »

*

goûter de cerises –
des traces rouge sang
au bec du merle

*

butin de balade :
l’odeur du foin et le rouge
des coquelicots

*

entre haie et compost
un chemin
d’herbe couchée

*

sur la clôture
le merle et son petit
bec à bec

*

solstice d’été –
la terrasse décorée
de fientes rouge cerise

 

brume sur l’Escaut –
un bouquet de fleurs noué
au bout d’un ponton

*

attentivement
une abeille maçonne inspecte
chaque trou du mur

*

entre les barbelés
le vieil âne broute
les fleurs du fossé

*

salle d’attente –
la vieille dame demande
un « tromblon de crayon de bois »

*

tombée du soir –
deux pies et le voisin
dans le cerisier

*

vaisselle du soir –
deux secondes de libellule
à la fenêtre

*

panne d’inspiration –
et si je m’achetais
un nouveau stylo ?

*

premier soir d’été –
le hérisson du jardin
boit l’eau des oiseaux

*

parking de l’hôpital –
une bouffée de roses
avant d’entrer

*

deux battements d’ailes
d’un épi de lavande à l’autre
le papillon blanc

(C) Damien Gabriels – Mai / Juin 2018

 

Voir mes haïkus des mois précédents